Dire

« Dire blesse mais ne tue pas.
Les mots peuvent briser un enfant, ravager un adolescent, dévaster un homme.
Dire les mots à bras le corps pour donner du sens à sa vie. »


Issu d’un milieu modeste où il se sent incompris, le narrateur coupe très tôt les ponts avec sa famille et monte à Paris. Bravant l’autorité paternelle et l’indifférence maternelle, il s’inscrit aux Beaux-Arts. Bientôt, il devient le protégé d’un grand couturier, qui l’introduit dans le monde de la mode. Il fait ses classes dans une célèbre maison de couture où son ascension est fulgurante. Mais pourra-t-il trouver sa place dans ce monde-là ?
Dans ce roman bref et percutant, le narrateur se met à nu avec ses réussites, ses échecs et ses espoirs.
Dire est le deuxième roman d’Emmanuel Chaussade, après Elle, la mère.
  • Bleue
  • Paru le 05/05/2022
  • Genre : Littérature française
  • 128 pages - 118 x 185 mm
  • EAN : 9782715259461
  • ISBN : 9782715259461

Foreign Rights

Telling

All rights available

Presentation

As the ugly duckling of his family, coming from a modest background where he felt misunderstood, the narrator breaks all ties and move to Paris. Against all obstacles, father’s adversity and mother’s indifference, he goes to enrol at the Beaux-Arts school.

Soon he is dubbed and adopted by a great dress designer. He gravitates in fashion world and learns the ropes in a prestigious fashion house. His rise is rapid. But is it possible to establish oneself permanently in a world other than its own?

In this brief and striking novel, the narrator tells everything uncompromisingly: his hopes, his desires, his successes and his failures. Drawing the destiny of a child, then of a young man, who wants to reinvent a world, find out a homeland where his dreams were true. At the risk of getting lost…

 

Emmanuel Chaussade is the author of a debut novel, Elle, la mère (Minuit).

If you are interested in publishing one of our books or wish to receive further information, you can contact our International Department:
Geneviève Lebrun-Taugourdeau:  +33 (0) 155 426 195
genevieve.lebrun-taugourdeau@mercure.fr

See all our catalogue, here.

Autour du livre

On en parle...

"C’est un nouveau livre de grande portée que nous propose Emmanuel Chaussade. En même temps dérangeant et saisissant. Sans faux-fuyant ni tabou. L’histoire d’un homme grattant jusqu’au plus obscur de soi, pour accéder à une clarté libératrice. C'est dire."

L'Humanité, 2 juin 2022 - Jean-Claude Lebrun

"Elsa [Cayat] parlait de son travail dans sa chronique intitulée « Charlie-Divan » ; dans Dire, c’est un analysant qui raconte comment elle s’y prenait. « Tous les lundis, neuf heures. Tous les mercredis, quinze heures. » […] Séance après séance, Emmanuel Chaussade avait tenu le journal de son analyse ; il parvient à raconter comment ses dires se sont noués à ceux de l’analyste. Il raconte aussi le 7 janvier 2015, et comment il fait depuis."

Charlie Hebdo, 25 mai 2022 - Yann Diener

"Pendant quinze ans, l’écrivain Emmanuel Chaussade s’est allongé deux fois par semaine sur le divan de la psychanalyste Elsa Cayat. Le mercredi 7 janvier 2015, il s’est présenté comme d’habitude à 15 heures au cabinet parisien de son analyste. II ignorait qu’Elsa Cayat avait été assassinée quatre heures plus tôt dans les locaux de Charlie Hebdo, hebdomadaire dans lequel elle tenait une chronique. Second roman autobiographique d’Emmanuel Chaussade, Dire rend hommage à cette femme […]. Les lecteurs de son premier roman, Elle la mère (2021) retrouveront dans Dire ses phrases nominales, son rythme syncopé, sa préférence pour les pronoms au détriment des prénoms, un mélange de retenue et de crudité. L’ensemble rend Chaussade intriguant."

Libération, 14 mai 2022 - Virginie Bloch-Lainé

"Plus que remarqué avec Elle, la mère paru l'an passé chez Minuit et salué ici, Emmanuel Chaussade taille ses phrases. Et parvient à dire la solitude et la difficulté à vivre de son double littéraire. Lequel rêve de devenir couturier à Paris et y parviendra. Entendra qu'il ne faut pas nier ses blessures. Ne plus avoir peur, ne plus se haïr. Comprendra que seuls les mots délivrent. Poursuivra le dialogue avec celle qu'il visita, même après son assassinat..."

Sud-Ouest, 10 mai 2022 - Alexandre Fillon

Recommandation de l'émission "Le Masque et la plume".

France Inter, 8 mai 2022 - Jérôme Garcin

"Emmanuel Chaussade trouve sa place dans le chœur des écrivains et des psychanalystes pour qui « seuls les mots délivrent »."

Le Monde des livres, 6 mai 2022 - Florence Bouchy

"Loin de la variation chic balzacienne, Emmanuel Chaussade s'attarde surtout, dans un style sec et précis, sur les corps meurtris, le trouble du désir, les trahisons ou le deuil."

LIRE, mai 2022 - Baptiste Liger

"Dire, son nouveau roman, comme l’énonce ce titre lapidaire, est une libération de la parole. Des mots pour traduire les maux."

Livres Hebdo, mai 2022 - Sean James Rose

"« Dire », mais pas trop. Même chez sa psychanalyste lacanienne, Elsa Cayat [...]. Ce qu'Emmanuel Chaussade lui a confié pendant dix ans, il le consigne dans ce récit en apnée."

L'OBS, 28 avril 2022 - Jérôme Garcin

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer