Correspondance avec Clotilde de Vaux

Correspondance avec Clotilde de Vaux

    • Édition de : Arnaud Guigue
Éminent philosophe du XIXe siècle et fondateur du positivisme, Auguste Comte (1798-1857) aima passionnément Clotilde de Vaux (1815-1846) pendant une « année sans pareille », entre avril 1845 et avril 1846. Séparé de sa femme, il a quarante-sept ans, Clotilde de Vaux en a trente et un. Flattée de son affection, de l’encouragement qu’il lui dispense dans ses projets d’écriture, elle l’admire mais ne lui offre que son amitié. De son côté, le philosophe l’idolâtre, et se résout à cet amour platonique. Lorsque Clotilde de Vaux meurt le 5 avril 1846 de la tuberculose, elle devient l’objet d’un culte quotidien par Auguste Comte, culte entretenu et développé jusqu’à la fin de sa vie en 1857.
Entre Auguste Comte et Clotilde de Vaux, ce sont donc cent quatre-vingt-trois lettres échangées. Cette correspondance apporte un regard neuf et inattendu sur un penseur souvent jugé austère. Elle prépare et contient aussi en germe la seconde philosophie de Comte sur la religion de l’Humanité. Elle constitue enfin un document littéraire remarquable par le contraste qu’elle offre entre les déclarations enflammées d’Auguste Comte, rédigées dans le ton de ses ouvrages philosophiques, et les réponses de Clotilde de Vaux écrites dans une belle langue classique.
  • Le Temps retrouvé, format poche
  • Paru le 13/05/2021
  • Genre : Le Temps retrouvé
  • 448 pages - 108 x 178 mm
  • EAN : 9782715256255
  • ISBN : 9782715256255

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer