Nouveauté Scrabble

Scrabble

Finaliste - Prix Femina 2019

Sélection Prix Renaudot 2019

Sélection Prix Médicis 2019

«Mais moi, quand je ferme les yeux, je descends d'abord comme un noyé dans les eaux limoneuses du fleuve Chari, qui trace la frontière
entre le Tchad et le Cameroun, où furent jetés tant d'hommes, de femmes et même d'enfants, parfois encore vivants, les mains ligotées dans le dos ou enfermés dans une gibecière. Je sombre avec eux vers le sable et l'argile, au milieu du vert et du brun, croisant des algues violettes, des tessons de poteries et des écailles de crocodile. Ma tête est plus lourde qu'un boulet et m'entraîne vers les abysses : je plonge
dans un sac sans fond où les lettres s'entrechoquent ou s'esquivent, s'appellent ou s'ignorent, je baigne dans un espace illimité soustrait aux contraintes des cycles et des dates, et j'entre dans le temps de l'enfance qui précisément ne connaît pas le temps.
Tous mes souvenirs s'envolent dans le vent des sables, le passé coule dans le fleuve, se joue dans les branchages, explose dans les feuillages. Le passé est tout autour de moi désormais – et je ris quand je dis "le passé", car rien de tout cela n'est passé.»
Michaël Ferrier.
  • Traits et portraits
  • Paru le 05/09/2019
  • Genre : Littérature française
  • 232 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782715253162
  • ISBN : 9782715253162

Foreign Rights

Scrabble

All rights available

Awards

Long-listed for Prix Femina 2019

Long-listed for Prix Renaudot 2019

Long-listed for Prix Médicis 2019

Presentation

Through the story of his childhood spent in Chad, Michaël Ferrier gives us a deeply moving self-portrait. The book opens in N’Djamena (Fort Lamy during the colonisation), February 1979, between savannah and steppe. Children are playing Scrabble sitting on the terrace of the house. This word game, which letters could endlessly combine, always remains for Michaël Ferrier a way to protect against the violence of the world, and is the source of his strong bound to literature.

The war is coming outside, but they don’t know it at this point. The father is in the military, he has dark skin. The mother, gentle and attentive, has a lily-white complexion. The 10 year-old discovers Africa’s landscapes, wind, light, insects and fauna. Describing this world, his language is like a song. Africa is here, thrilling beauty and harshness. Then comes the war. The Peuls Bororo, men and women, are fleeing along the tracks. Guns get out of control. The child is a witness to all that is happening; he discovers blood and dead bodies, and even the injured body of his friend Youssouf… The next day, his parents decide to leave Africa. This war is the last purpose of Michaël Ferrier’s initiation, who signs here a major book.

Michaël Ferrier lives in Tokyo where he teaches Literature. He wrote several essays and novels among which Mémoires d’outre-mer (Franz-Hessel Prize 2015) and François, portrait d’un absent (December Prize 2018).

If you are interested in publishing one of our books or wish to receive further information, you can contact our International Department:
Geneviève Lebrun-Taugourdeau:  +33 (0) 155 426 195
genevieve.lebrun-taugourdeau@mercure.fr

See all our catalogue, here.

Autour du livre

On en parle...

"Qu'il décrive « l'architecture subtile du vent » ou le cours du fleuve Chari, Michaël Ferrier rend toutes les descriptions passionnantes. Il enrichit le lecteur d'une vive sensibilité qui nimbe le moindre événement, le plus petit personnage, l'animal le plus insignifiant, d'une kaléidoscopique lumière d'images et de sens."

Hommes et Migrations, octobre 2019 - Mustapha Harzoune

Michaël Ferrier est invité de l'émission "Un livre, un jour"

France 3, 23 octobre 2019 - Adeline Alexandre et Delphine Chaume

"À partir d’une broussaille de sensations, réussir à tracer des pistes inattendues : un jour c’est la balade vers le fleuve, un autre vers le Bololo ou les quartiers excentrés, ou un terrain de foot sur lequel on jouait avec un ballon crevé." (Grand entretien)

En attendant Nadeau, 23 octobre 2019 - Norbert Czarny

"D'une beauté presque stupéfiante."

CNEWS, 11 octobre 2019 - Philippe Labro

"Dans la collection Traits et portraits, l'écrivain raconte son éducation tchadienne entre éblouissement, guerre et « Scrabble ». Une splendeur." (Podcast)

Le Point, 13 octobre 2019 - Valérie Marin la Meslée

"Dans ce livre, d’une grande force inattendue, l’écrivain ménage des paliers dans l’arrivée du pire qui court-circuite la stabilité d’une enfance, laquelle résiste encore en lui [...]."

L'Humanité, 3 octobre 2019 - Muriel Steinmetz

Michaël Ferrier est l'invité de "La Grande table"

France Culture, 25 septembre 2019 - Olivia Gesbert

"L'enfance de Ferrier est « une ville perdue à la lisière des sables ». Il la retrouve dans un grand livre. L'un des plus grands de cette rentrée."

L'Humanité dimanche, 26 septembre 2019 - Vincent Roy

"Les lettres s'agencent, les images s'articulent, aucune découverte n'annule les précédentes. Entre phrases et illustrations, l'émotion."

Le Soir, 21 septembre 2019 - Pierre Maury

"Scrabble est un grand roman d'amour, ou plutôt un grand roman de l'amour - des bêtes, des gens, des mots, des choses."

Le Monde des livres, 20 septembre 2019 - Camille Laurens

"Ce sont des pages empreintes de nostalgie, bercées par la douceur de l’enfance. Elles exhalent les odeurs et les bruits d’une ville africaine, à la frontière du Cameroun et du Tchad, au bord du fleuve Chari. C’est à N’Djamena, la capitale du Tchad « perdue à la lisière des sables », que Michaël Ferrier retourne dans Scrabble."

La Croix, 19 septembre 2019 - Loup Besmond de Senneville

"Michaël Ferrier n’est jamais sorti de son enfance tchadienne. Ces années lui ont tout appris : une façon de voir, d’entendre et de s’émerveiller ; une manière d’écrire et de faire chanter la langue. L’Afrique coule toujours dans ses veines aujourd’hui ; elle forme son squelette ; elle lui permet de rester en équilibre, attentif, à l’écoute, libre et surtout vivant."

Revue des Deux Mondes, 13 septembre 2019 - Aurélie Julia

Michaël Ferrier est l'invité de "Littératures sans frontières"

RFI, 13 septembre 2019 - Catherine Fruchon-Toussaint

"Ce rare récit est nourri d’une intense et fiévreuse densité vitale. Si dans Scrabble, l’écriture de Michaël Ferrier est porteuse de l’anéantissement à venir, elle sécrète aussi une forme de sensualité dans cette fusion avec la nature, dans cette exploration sensorielle de « territoires nomades »,« d’eaux limoneuses », de « zones fantômes ». Dans une étourdissante collecte de « fragments de savoir », Michaël Ferrier cristallise ses sensations en un souvenir impérissable."

Libération, 14 septembre 2019 - Arnaud Vaulerin

Michaël Ferrier est l'invité de "Dans quel monde on vit".

RTBF La Première, 7 septembre 2019 - Pascal Claude

"Abordant ses dix ans comme un cosmos, une totalité, une richesse de savoir, Michaël Ferrier n’écrit pas pour toiser son enfance, mais pour la regarder comme la merveille qu’elle fut, jusque dans son opacité."

L'Intervalle (blog), 5 septembre 2019 - Fabien Ribery

"Ce livre est étourdissant de beauté."

La Cause littéraire, 3 septembre 2019 - Philippe Chauché

"Replongeant dans le Tchad de son enfance, Michaël Ferrier esquisse une palette de souvenirs restitués par (et qui restituent) la richesse de son environnement."

Le Nouveau Magazine littéraire, 1er septembre 2019 - Eugénie Bourlet

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer