Profils perdus

Profils perdus

Nouvelle édition en 2015

Tous les mercredis, au printemps de 1917, Guillaume Apollinaire vers six heures du soir, attendait ses amis, au café de Flore, voisin de son logis. Blaise Cendrars «s’amenait» (c’est le moins que l’on puisse dire) régulièrement. Je me souviens des visages de Max Jacob, de Raoul Dufy, de Carco, d’André Breton et de quelques fantômes dont il vaut mieux oublier les noms. Le café de Flore n’était pas à cette époque aussi célèbre que de nos jours. Remy de Gourmont y venait lire les journaux. Blaise Cendrars, le feutre en bataille, le mégot à la bouche ne paraissait pas tellement content.

Philippe Soupault (1897-1990) a été au cœur des bouleversements littéraires et artistiques du début du XXe siècle, acteur notamment du dadaïsme et du surréalisme. Lorsqu’il publie Profils perdus en 1963, il a 66 ans et éprouve le besoin de revenir sur le passé de son aventure humaine et littéraire. Flâner avec Apollinaire ou Crevel, rencontrer Proust à Cabourg, dialoguer avec Bernanos à Paris ou à Rio, voir Joyce chercher un mot et traduire avec lui des passages de Finnegans Wake, fréquenter le café de Flore…
Philippe Soupault parle des figures littéraires majeures du XXe siècle qu’il a connues de près ou de loin. Il peint avec admiration des hommes qui se sont consacrés à leur œuvre et célèbre des génies, comme le douanier Rousseau qui n’a pas connu la célébrité de son vivant.
  • Bleue
  • Paru le 22/10/2015
  • 144 pages - 205 x 0 mm
  • EAN : 9782715242579
  • ISBN : 9782715242579

Foreign Rights

Lost Profiles

Rights sold

Turkey - Yapi Kredi

USA - City Lights Books

Presentation

Every Wednesday, during the Spring of 1917, around six o’clock Guillaume Apollinaire was waiting for his friends at Le café de Flore, next door to him. Blaise Cendrars regularly “came on” (to say the least). I remember faces of Max Jacob, Raoul Dufy, de Carco, André Breton and some ghosts but it is better to forget about their names. Le Café de Flore was not as famous as nowadays. Rémy de Gourmont came at to read diaries. Blaise Cendrars, with scruffy felt hat and butt on his lips, seems not to be so happy.

To stroll about with Apollinaire or Crevel, to meet Proust in Cabourg, to talk with Bernanos in Paris or Rio, to look at Joyce finding a word and translate with him excerpts from Finnegans Wake, to frequent Le café de Flore… Philippe Soupault depicts XXst century’s main literary figures he knew, directly or indirectly.

Philippe Soupault (1897-1990) was at the heart of literary and artistic disruptions through the beginning of XXst century, and he was a player in Dadaism and Surrealism. When he publishes Profils perdus in 1963, he is 66 years old, and it’s time to come back to his human and literary past adventure.

If you are interested in publishing one of our books or wish to receive further information, you can contact our International Department:
Geneviève Lebrun-Taugourdeau:  +33 (0) 155 426 195
genevieve.lebrun-taugourdeau@mercure.fr

See all our catalogue, here.

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer