L'écharpe rouge suivi de Deux scènes et notes conjointes

L'écharpe rouge suivi de Deux scènes et notes conjointes

Ce poème, si c'est là le mot qui convient, n'était pas un simple début de pensée, s'offrant à la réflexion, mais un texte qui existait comme tel, jusqu'en sa moindre virgule, et auquel je n'avais pas plus le droit de toucher que s'il était l'œuvre de quelqu'un d'autre. Un texte, la production de je ne savais qui en moi. Et aucun moyen, il fallait bien finir par s'y résigner, pour que des idées conçues à niveau conscient, et venues plus tard, puissent prendre pied dans «L'écharpe rouge».

Cette centaine de vers écrits d'un seul élan, en 1964, Yves Bonnefoy y revenait souvent, à travers les années, car ils étaient pour lui une énigme. Par exemple, «L'écharpe rouge»
exposait, non sans précision, une «idée de récit». Mais pourquoi celle-ci venait-elle buter sur un événement au-delà duquel rien n'était plus concevable?
Un jour pourtant, dans l'après-coup d'un autre récit, de beaucoup plus tard, «Deux scènes», l'auteur étonné de «L'écharpe rouge» découvrit la clef qui lui permit de comprendre ce qui réclamait l'attention mais aussi se refusait dans ces quelques pages : autrement dit quelles inquiétudes, quelles émotions, quels remords avaient décidé, très en profondeur, de ses années d'enfance, d'adolescence, de jeune adulte.
L'écrit d'à présent, autobiographique, découvre dans les strates d'un texte qu'avait dicté l'inconscient comment le regard d'un fils sur ses parents, sur leurs frustrations, leurs silences, décida de sa vocation à la poésie, cette parole qui se veut la réparation du mal que fait à la vie le langage.
  • Bleue
  • Paru le 02/05/2016
  • Genre : Littérature française
  • 272 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782715244009
  • ISBN : 9782715244009

Foreign Rights

The Red Scarf

Rights sold

  • Royaume-Uni
  • Mexique
  • Allemagne
  • Italie
  • Espagne
  • Chine (chinois simplifié)

Presentation

By chance, Yves Bonnefoy came across an unpublished free verse poem of roughly a hundred lines entitled, « The Red Scarf », which could have been an idea for a story. Faced with this mystery before him, the following question is begged: what is this never before released account? In the poem, places and events are mentioned, but what exactly is being referenced?

The poet brings us back in time. In Bonnefoy’s text, he sets out to try and find clues and inevitably becomes an archaeologist of his own poem. The author splits in two and becomes his own exegete. In decrypting every successive stratum, the author plunges deeper into his own text and gets closer to discovering just what was at the origin.

This trip transports us back and reawakens memories which leads Bonnefoy to his country of birth. Most notably, he revisits memories of his father and mother, Elie and Hélène, and delves into who they were as people and recounts stories from their past. He evokes his « origins » in the literal sense, but also the origins of his work. This unprecedented retrospective clarifies what is at the root of his literary calling.

The text by Yves Bonnefoy lets emotion bloom with simplicity and elegance. A deeply moving account in which Yves Bonnefoy opens up like he has never done so before.

If you are interested in publishing one of our books or wish to receive further information, you can contact our International Department:
Geneviève Lebrun-Taugourdeau:  +33 (0) 155 426 195
genevieve.lebrun-taugourdeau@mercure.fr

See all our catalogue, here.

Autour du livre

On en parle...

« Plus Yves Bonnefoy tire sur un fil, plus d'autres apparaissent - tenus par sir Thomas Malory, Max Ernst ou Pierre Jean Jouve -, bientôt tout un écheveau qu'il essaie de démêler dans ce livre captivant où l'on voit naître à la poésie et à la conscience de soi un écrivain pourtant très âgé. »
Jérôme Garcin - L'Obs

« Le poète, solide dans son grand âge, comme le prouve son verbe d'une clarté et d'une vigueur intactes, se penche alors avec une tendresse désarmée sur ceux qui furent ses parents. »
Astrid de Larminat - Le Figaro Littéraire

« Une écriture et un raisonnement, quelquefois ardus, voire labyrinthique, mais qui, si l'on en écorce soigneusement la coque, donnent à goûter la suavité d'un récit qui a pris le temps de mûrir, comme une noix tombée sur le sol d'un village du Midi, charnue et croquante, et dont la générosité saisit le palais. »
Alexis Maroy - La Libre Belgique

« Où l'écriture danse et le lecteur jubile. »
Alain Favarger - Le Courrier (Suisse)

« Dans L'écharpe rouge, magnifique essai autobiographique, le poète reprend des vers anciens, inachevés, à la recherche des origines de sa vocation. »
Amaury Da Cunha - Le Monde des Livres

« Le jeune poète de 93 ans faisait encore l'actualité (...) grâce à un recueil de poésie au titre plein d'espoir, Ensemble encore, et grâce surtout à L'écharpe rouge, magnifique livre où Bonnefoy reprenait d'anciens vers afin de comprendre les raisons pour lesquelles il avait échoué dans leurs constructions, inventant ainsi une nouvelle manière d'écrire son autobiographie. »
Laurent Nunez - Marianne

« Les très beaux portraits qu'il brosse de ses père et mère entraînent Yves Bonnefoy dans un processus qui relève de l'archéologie. Il creuse, creuse encore, et c'est le rapport au monde et au langage qui constitue le prisme à travers lequel il ausculte ce qu'il met au jour : les sources du silence et de la solitude d'Elie (...), l'origine de l'exil et des rêves d'Hélène. (...) Il est question de filiation, de legs, dans ce récit méditatif parsemé d'anfractuosités, au fil duquel, peu à peu, Yves Bonnefoy s'attache à localiser la naissance de sa conviction poétique. » 
Nathalie Crom - Télérama

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer