Confession japonaise

Confession japonaise

Mes parents et ma petite sœur étaient à la fois les morts de tout le Japon et tous les morts du Japon, et moi-même je devenais le Japon : je n’étais plus personne. J’étais le rêve de l’ombre d’un arbre, d’une branche, d’une feuille, une feuille d’érable dont le limbe n’était plus irrigué par ses nervures, qui mourait en brûlant de l’intérieur et se parait de couleurs éclatantes, dont la tige allait se détacher pour la laisser pourrir et se dissoudre dans l’humus et la mousse, avant de se fondre tout à fait dans le monde invisible. Je n’étais plus personne : ce trait de caractère ne devait plus me quitter jusqu’à ce que je rencontre Tsuchiya-san.

Tetsuo a survécu au tremblement de terre de Kobe, en 1995. Initié par sa grand-mère au monde des morts, il a l’obsession d’aller voir «l’autre côté de la mer». Dans un univers fantastique où réel et imaginaire se mêlent, une femme-fantôme fascinante le conduit dans un monde électrique où la beauté, l’érotisme et la cruauté se confondent. Au centre, la présence troublante de Kyoto, avec ses jardins, ses temples, son mystère.
Sébastien Raizer met en scène tous les motifs de la société japonaise : le «monde flottant», celui de tous les jours, et le «monde invisible», celui des disparus, la fragilité de l’instant, la menace permanente d’une catastrophe… Un voyage magnétique à la recherche de la beauté, du sexe, de l’absolu.
  • Bleue
  • Paru le 14/02/2019
  • Genre : Littérature française
  • 288 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782715249615
  • ISBN : 9782715249615

Foreign Rights

Japanese Confession

All rights available

Presentation

Tetsuo Fujiwara survived the Kobe’s earthquake in 1995. He lost his parents and his little sister. His grandmother introduced him to the world of the dead and he has an obsession with going to see “The other side of the sea”. He immerses us in a fantasy world, where the real and the imaginary merge. He leads us through the breathless pursuit of Tsuchya, a ghost woman who wants him to learn the Japanese floral art, the ikebana, to an electric and magnetic world, where cruelty and eroticism confounds themselves.

Written in a sumptuous and mysterious language, alternately poetic, violent, coarse, Confession japonaise highlights many aspects of Japanese society: the “Flotting world” (the every-day life) and the “invisible world” of dead people; the fragility of the moment, the flickering of the things, the permanent threat (earthquake or tsunami), as well as the reckless pursuit of beauty, sex and absolute

 which may result in silent violence or in a fascination with death.

 

Sébastien Raizer is the author of a trilogy untitled Trilogie des Equinoxe published by Gallimard in the “Serie Noire”, and an essay, Petit éloge du zen. Living in Japan, Sébastien Raizer has a radical adventure: he wants to become a “Japanese writer”.

If you are interested in publishing one of our books or wish to receive further information, you can contact our International Department:
Geneviève Lebrun-Taugourdeau:  +33 (0) 155 426 195
genevieve.lebrun-taugourdeau@mercure.fr

See all our catalogue, here.

Autour du livre

Actualité

Dans le Japon d'aujourd'hui, un voyage magnétique à la recherche de la beauté, du sexe, de l’absolu...

On en parle...

"Confession japonaise nous entraîne, grâce au pouvoir stylistique de Sébastien Raizer, dans un long cauchemar éveillé, dans un monde parallèle (peut-être plus véridique que le nôtre) ou dans l'esprit d'un personnage qui transcrit de manière fantasmatique une réalité ennuyeuse et triviale. C'est un roman extrêmement réussi, plus littéraire que strictement policier, mais au charme incomparable et qui peut réconcilier les amateurs de textes policiers ET fantastique ET de littérature japonaise ET de littérature tout court." Blog k-libre

k-libre - Laurent Greusard, 11 mars 2019

"L'oeuvre originale, passionnante, d'un artiste du monde flottant, d'un gaijin qui, peu à peu, intègre et fait siens les codes de la société et de la littérature japonaises."

Le Figaro littéraire - Bruno Corty, 28 février 2019

Sébastien Raizer est l'invité de l'émission "Littérature sans frontières"

RFI - Catherine Fruchon-Toussaint, 15 février 2019

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer