Nouveauté Au cœur d'un été tout en or

Au cœur d'un été tout en or

Prix Goncourt de la nouvelle 2020

Une mère inconnue qui ressemble à Liz Taylor, un père tendrement aimé qui se prend pour Musset, un amant marié qui joue avec un revolver, un autre qui apparaît le jour de la mort de Beckett, des amies en Allemagne, en Corse, en Angleterre, dont parfois le souvenir a presque disparu, et un Je tantôt féminin, tantôt masculin, vulnérable ou assassin, apparaissent tour à tour, comme on abat des cartes, dans ce nouveau jeu d’Anne Serre placé sous le signe de Lewis Carroll. Un autoportrait en trente-trois facettes.
  • Bleue
  • Paru le 28/05/2020
  • Genre : Littérature française
  • 144 pages - 140 x 205 mm
  • EAN : 9782715254442
  • ISBN : 9782715254442

Autour du livre

Agendas

Anne Serre à L’IMEC - Abbaye d’Ardenne

20h : Anne Serre est l’invitée d’Hélène Frappat, dans le cadre de l'exposition « L’amour est une fiction »

Abbaye d'Ardenne 
14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

Anne Serre invitée de la 15e édition de Mille Lectures d’Hiver

17 septembre : Rencontre à Vendôme.

Agence Ciclic, Centre Val de Loire

Anne Serre à la Maison de la poésie, Paris 3e

15h et 17h30 : sieste littéraire à la Maison de la poésie, 75003 Paris

On en parle...

"Anne Serre excelle dans l'art ciselé de la nouvelle."

L'Humanité, 16 juillet 2020 - Sophie Joubert

Conversation avec Anne Serre : podcast

La Quille, 2 juillet 2020 - Thomas Louis

"C'est dense (33 nouvelles en 100 pages), teinté d'un absurde à la Beckett, virtuose."

Avantages, 1er août 2020 - Isabelle Bourgeois

"Bonnes nouvelles d'Anne Serre."

La Provence, 5 juillet 2020 - Jérôme Garcin

"Inclassable. Voilà un terme galvaudé, souvent accolé par facilité à une œuvre qui échappe aux canons du moment. Pourtant, aucun qualificatif ne sied mieux à l’univers d’Anne Serre."

Lire, juillet 2020 - Gladys Marivat

"Ces textes semblent faits de l’étoffe dont sont tissés les rêves." (lire la critique)

Nonfiction.fr, 18 juin 2020 - Anne Coudreuse

"D'une grande richess, les nouvelles vives et parfois cruelles d'Anne Serre la placent désormais parmi les plus fines plumes de notre époque."

Le Matricule des anges, juillet 2020 - Eric Dussert

Au cœur d'un été tout en or est le choix du libraire Charles de Ruty (Librairie Delamain, Paris 2e) dans "Les Livres ont la parole"

RTL, 31 mai 2020 - Bernard Lehut

Anne Serre est l'invitée de "La librairie francophone"

France Inter, 6 juin 2020 - Emmanuel Kherad

"Trente-trois petits miroirs sorciers [...]." (blog)

Le nouveau blog littéraire, 2 juin 2020 - Pierre Ahnne

"Il y a dans le ton de ces nouvelles un certain charme de l'écriture qui même la fiction et la réalité avec un talent proche du conte."

Florilettres (Fondation La Poste), 2 juin 2020 - Corinne Amar

"Dépêchez-vous de lire cet autoportrait en trompe-l’œil, en abyme, en accéléré et androgyne. C'est un régal."

L'Obs, 4 juin 2020 - Jérôme Garcin

"À défaut de vérité, c'est une sensibilité qui se dévoile ici, avec une attention aux failles dans lesquelles Anne Serre prend garde de ne pas tomber mais qu'elle considère comme des articulations de l'existence."

Le Soir, 30 mai 2020 - Pierre Maury

"Ce recueil de 33 textes, qui vient de recevoir le prix Goncourt de la nouvelle, parle de famille, de souvenirs, de rêves, de moments anodins, d'écriture très souvent, avec une jolie assurance tranquille. Ce qui fait tout son charme, c'est cette façon d'aller dans les angles de fuite, mi-sérieux mi malicieux."

Libération, 30 mai 2020 - Frédérique Roussel

"Impossible de résister à l'écriture ciselée d'Anne Serre."

La Montagne, 24 mai 2020 - Pascale Fauriaux

"Ces 33 nouvelles [...] nous incitent avec une troublante audace à tout risquer pour mieux vivre."

Télérama, 6 juin 2020 - Fabienne Pascaud

"Prix Goncourt de la nouvelle 2020, cet envoûtant recueil entraîne son lecteur au-delà des apparences."

Le Journal du Dimanche, 14 juin 2020 - Laetitia Favro

"C'est le talent d'Anne Serre qui est en or."

Marie Claire, juin-juillet 2020 - Gilles Chenaille

"C’est finalement un autoportrait déguisé que signe Anne Serre. Virevoltant, érudit sans prétention, solaire et joyeux, son charme ne fléchit jamais. Du grand art."

Version Femina, 8 juin 2020 - Anne Michelet

"Acrobate et virtuose des sentiments, jouant sur la noirceur des passions."

Le Figaro littéraire, 11 juin 2020 - Thierry Clermont

Du même auteur

Voir tous les livres

Vous aimerez aussi

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement, des cookies de mesure d’audience et des cookies de modules sociaux. Pour plus d’informations et pour en paramétrer l’utilisation, cliquez ici. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.

fermer