Dans la presse

Tri par titre
A-Z  /   Z-A
Tri par auteur
A-Z  /   Z-A
Tri par date
Page : <>
10 avril 2018 Florilettre (Fondation La POste)
"Un roman court, resserré de fraîcheur et de poésie, qui a la grâce, la candeur des amours pour toujours de l’adolescence." Corinne Amar

29 mars 2018 Radio Aligre
Emmanuelle Guattari est l'invitée des "Jeudis littéraires" de Philippe Vannini.

24 mars 2018 La Liberté
"James peut être vu comme un autoportrait de l'écrivaine en suprême illusionniste." Daniel Fattore

16 mars 2018 Le Monde des livres
"Ce regard minutieux, ces évocations ciselées donnent aux cinq brefs récits d'Emmanuelle Guattari une fraîcheur singulière." Monique Pétillon

14 mars 2018 Télérama
"Délicat et lumineux, ce nouveau récit autobiographique évoque un garçon singulier qui fascine la romancière dans ses jeunes années." Marine Landrot

26 février 2018 France Culture
Emmanuelle Guattari est l'invitée de Marie Richeux dans l'émission « Par les temps qui courent ».

24 février 2018 Libération
"La vie avance en pointillé, avec des instantanés très nets." Claire Devarrieux

22 février 2018 L'Humanité
"Ciselé comme une miniature." Sophie Joubert

18 février 2018 L'Alsace
"Ce que c'est que d'aimer d'un espoir immense, plus grand que l'oxygène disponible, Emmanuelle Guattari nous en délivre les délicats embrasements." Jacques Lindecker

06 février 2018 La Nouvelle République du Centre
Une sorte de romantisme enfantin et bohémien." Alain Vildart

03 février 2018 Le Soir

"La distance des révélations floues sur la vie de James et de la narratrice crée un heureux effet de brouillard. Des fragments se révèlent dans le desordre, on a toujours envie d'en savoir plus." Pierre Maury

12 janvier 2018 Livres Hebdo

"Emmanuelle Guattari entretient une relation douce avec le deuil - ici, la disparition de James fait aussi écho à celle d’une mère. Dans ses livres courts et denses, les morts ont une présence très sensible et pourtant légère, peut-être parce que ceux qui restent conservent avec les disparus un lien toujours vivant." Véronique Rossignol


01 avril 2018 Les Notes bibliographiques
"Un beau livre où sont posés avec finesse les questionnements des deux parties sur un sujet très grave et sensible."

15 mars 2018 Madame Figaro
"De la joie à la culpabilité, de la morale à la gratification de faire le bonheur d'une autre, le livre expose avec beaucoup de finesse, d'émotion et, surtout, sans émettre de jugement le parcours d'une mère porteuse et de sa "commanditaire". Un texte qui donne à méditer." Valérie Gans


01 avril 2018 L'Amour des livres
"Dumas, Proust, Hemingway, Ernaux... elles sont belles les plumes qui évoquent celle qui ensorcelle par sa beauté."

30 mars 2018 Presse Océan
Portrait d'Amandine Glévarec par Stéphane Pajot.


31 mars 2018 Le Soir
"A lire chaque jour avant de s'endormir." Jean-Claude Vantroyen


24 mars 2018 Le Temps
"En adoptant le registre du thriller, Kettly Mars parvient à évoquer la société haïtienne, ses tabous – homosexualité, inceste, filiations cachées." Isabelle Rüf

15 mars 2018 Le Vif L'Express
"Un sacré pari (réussi) que cette intrusion dans le monde de la spiritualité vaudoue et des anges déchus." Michel Paquot

07 mars 2018 L'Express
"Il y a une magie haïtienne, qui fait de ce petit État déshérité l'un des plus grands pays littéraires du monde. Au sein du vivier, Kettly Mars tient une place de choix. Saluée notamment pour son regard réaliste sur la société haïtienne, cette romancière s'aventure aujourd'hui sur les sables mouvants du roman noir d'atmosphère. Un sacré pari (réussi) que cette intrusion dans le monde de la spititualité vaudoue et des anges déchus." Marianne Payot

01 mars 2018 Amina
Une saga haïtienne aux accents vaudou alliant avec brio suspense et frayeurs." Pascale Athuil

16 février 2018 Le Monde des livres
"Un thriller dont la mécanique implacable se nourrit de nos tabous et de nos doutes." Gladys Marivat

12 février 2018 France Culture
Kettly Mars est l'invitée de Tewfik Hakem dans l'émission "Le Réveil culturel".

09 février 2018 RTS - Radio Télévision Suisse
Kettly Mars s'entretient avec Mélanie Croubalian dans l'émission "Entre nous soit dit".

08 février 2018 La Croix
"Kettly Mars s'échappe vers le thriller fantastique." Gilles Biassette

06 février 2018 France 3
Kettly Mars est l'invitée d'Olivier Barrot dans l'émission "Un livre un jour".

29 janvier 2018 RFI
Kettly Mars est l'invitée deJean-François Cadetdans l'émission "Vous m'en direz des nouvelles".

26 janvier 2018 Le Point
"Avec « L'Ange du patriarche », roman vaudou urbain, la romancière haïtienne passe en mode thriller d'épouvante. Accrochez-vous !" Valérie Marin La Meslée

22 janvier 2018 Outremer Première
"De son propre aveu, Kettly Mars a voulu écrire un thriller ésotérique, d'où l'érotisme n'est pas absent." Dominique Roederer

17 janvier 2018 RTBF
Kettly Mars est l'invitée de Jérôme Colin dans l'émission "Entrez sans frapper".


21 mars 2018 L'Express
"Implacable et impeccable." Marianne Payot

16 mars 2018 Elle
"La Petite famille vous marquera au fer rouge." Nathalie Dupuis

08 mars 2018 Onlalu
"On sort sonné et impressionné par le tour de force." Alexandre Fillon

21 février 2018 Point de vue
"Son style net et simple est d'une efficacité totale qui fait de ce court récit un bijou de roman." Marie-Eudes Lauriot-Prevost

14 février 2018 Version Femina
"Avec une tension croissante au fil des pages qui laisse présager un danger imminent, le dénouement survient comme une explosion inattendue." Héloïse Rocca

18 janvier 2018 Le Monde des livres
"Un scénario catastrophe sous une image de rêve." Florence Bouchy

12 janvier 2018 Madame Figaro
"Pour son douzième roman, dans une atmosphère de dangerosité croissante, Sophie Avon met en scène un trop jeune couple qui se laisse enfermer dans une vie qu'il n'a pas choisie. A méditer." Valérie Gans


 

Recherche :

Les titres par année de parution :

Prix

Renaudot 2018, sélection de printemps

Le jury du prix Renaudot a retenu La petite famille dans sa sélection de printemps, établie le 15 mai 2018.