Pulsations

Bibliothèque étrangère

Julian Barnes

Pulsations

Nouvelles
15-09-2011
- ISBN : 9782715231542
- 288 pages
- 140 x 205 cm
- 22 €

» Zoom    

Présentation

     Traduit de l'anglais par Jean-Pierre Aoustin

    Ce n’était que la fin octobre, mais Phil avait tenu à allumer un feu avec quelques bûches de pommier qu’ils avaient apportées de la campagne. De temps à autre, un peu de fumée aromatique flottait dans la pièce. Nous avions parlé de bonus des banquiers, et des problèmes persistants d’Obama avant de passer à un autre sujet : le nouveau plan de travail en érable de Joanna. Devait-elle le huiler souvent ?
« Une fois par jour pendant une semaine, une fois par semaine pendant un mois, une fois par mois pendant un an et ensuite quand on en a envie.
— On dirait une formule pour le sexe conjugal.
— Dick ! »

On est dans la classe moyenne anglaise, entre gens de bonne compagnie, on vit plutôt bien, on jardine avec ardeur, on part en longues randonnées pédestres, on fait l’amour et entre chaque nouvelle de la première partie de Pulsations se déroule le fil de conversations de table parfois assez lestes et pleines d’ironie. Mais brusquement, comme il sait si bien le faire, Julian Barnes nous fait trébucher, basculer dans un tout autre registre, celui de l’émotion pure, de souvenirs d’amour et de mort.
Dans la deuxième partie, cinq autres histoires, pour certaines inspirées de faits réels, vont constituer une tapisserie au petit point, chacune conduisant presque inéluctablement à une autre. Avec ce même souci de nous tenir éveillés en face du monde. En alerte…

Revue de presse

Le Nouvel Observateur
"Pulsations est un livre très triste et très drôle à la fois. D'une mélancolie souvent poignante et d'une ironie toujours pugnace. Mais chez Barnes, le plus savoureux des auteurs anglais, l'humour a toujours raison de l'affliction. S'il était français, il tiendrait à la fois de La Bruyère et de Sempé."
Jérôme Garcin
Voir l'article complet


Les Inrockuptibles
"C'est à son émouvante tonalité vespérale que Pulsations se doit d'être l'un des ouvrages les plus attachants de cette rentrée."
Bruno Juffin


Figaro Magazine
"Conteur et dialoguiste précis et lucide, il pointe, à bonne distance, l'absurde d'une situation, l'indignité d'une attitude, la beauté de la complicité, et, last but not least, l'amour sublime et bouleversant. Le ton, tour à tour mélancolique ou irrésistiblement comique, est parfaitement maîtrisé."
Anne de Saint-Amand
Voir l'article complet


France Info
"Le zoom culture" : diffusion le 13 octobre
"Pulsations de Julian Barnes est un recueil de nouvelles somptueux. Julian Barnes nous entraîne vers un autre pays, encore plus stimulant, le pays de l’intelligence et de la subtilité.
Ce livre donne l’impression de mieux comprendre la vie, tout simplement. Quatorze nouvelles qui parlent d’amour, de ce qui crée l’amour, de ce qui détruit l’amour, de ce qui nourrit l’amour."
Christophe Ono-dit-Biot
Ecouter

Le Magazine Littéraire
"Julian Barnes est l'observateur passionné de ceux qui tâchent de vivre dans leur époque, au cœur d'un quotidien un peu trivial, mais où la poésie n'est pas absente. L'écrivain est également porté par un optimisme doucement nostalgique, qui donne à son humour une saveur très particulière."
Maxime Rovere

Lire
"Avec les nouvelles rassemblées dans Pulsations, le très papillonnant Julian Barnes prouve une fois de plus qu'il peut butiner les moindres broutilles. Et qu'il est un portraitiste ô combien ironique, un observateur capable de reproduire à la perfection les babils de l'humanité."
André Clavel

Le Point
"Julian Barnes revient aujourd'hui avec « Pulsations », un recueil de quatorze nouvelles qui toutes, et sur tous les tons, parlent de l'amour, du lien entre les êtres, de ce qui le crée, le nourrit, le détruit. (…) La leçon est évidente. Comme est évident le talent de Julian Barnes, ce « grand » de la littérature anglaise."
Marie-Françoise Leclère
Voir l'article complet


Le Figaro Littéraire
"On le sait depuis Le Perroquet de Flaubert (1984), l’art d’écrire de Julian Barnes est fait d’un mélange de sensibilité à fleur de peau, de regard faussement ingénu sur le monde et d’humour très anglais. Avec ce recueil de nouvelles qui emprunte son titre au texte le plus émouvant, l'auteur de Rien à craindre – essai drolatique sur la peur de la mort – nous fait voyager sur les montagnes russes de son inspiration. Il passe d'une série de sketchs sur la vie d'un groupe de Londoniens à quelques-uns des textes les plus inspirés jamais jaillis sous sa plume."
François Rivière
Voir l'article complet


Causette
"C'est ça, la touche Barnes. Le dérisoire de la vie. Un humour très british, mêlant l'ironie et le tragique. Un rire étouffé vous prend, en même temps qu'il vous serre le coeur. C'est l'automne, mais tout va bien se passer."
Johanna Luyssen

TGV Magazine
"Barnes oscille en permanence entre douceur et douleur, légèreté et pesanteur. Il raconte la classe moyenne anglaise, certes. Mais confesse également une part de lui même, sans s'épancher pour autant. On en ressort séduit, intrigué, presque gêné parfois, mais surtout reconnaissant qu'il nous ait laissés squatter son salon."
François Perrin

Sud Ouest
"Le plus francophile des écrivains anglais s'y montre un fin psychologue capable de varier les registres, de se montrer tour à tour caustique ou mélancolique."
Alexandre Fillon
Voir l'article complet


Actu FNAC
"Avec finesse s’égrènent ces nouvelles atmosphériques qui aiguisent notre perception du monde."
Mathilde Janin

Le Monde
"Alternance de la douceur et des douleurs, les battements réguliers et fragiles du coeur, le va-et-vient des émotions et de l'existence. En un mot, ces nouvelles comme autant de "pulsations" ("pulse" en anglais, c'est-à-dire le "pouls", également) : le titre est bien trouvé. Légèreté, nécessité."
Nils C. Ahl
Voir l'article complet

Elle
"C'est comme lors de ces dîners entre copains, où l'on s'amuse énormément, où l'on boit plus que de raison, et d'où l'on ressort mélancolique : on éprouve à la lecture des nouvelles de Bornes ce double mouvement du coeur qui veut qu'on y rit autant qu'on y est tenté de pleurer, et que l'on s'y moque autant que l'on compatit."
Isabelle Lortholary

Du même auteur

Une histoire du monde en 10 chapitres et demi


Rien à craindre


Dix ans après


Arthur et George


La table citron


Quelque chose à déclarer


Un homme dans sa cuisine


England, England


Une fille, qui danse


Quand tout est déjà arrivé


 
Par la fenêtre


Le fracas du temps


 

Recherche :

Les titres par année de parution :

Événement

RENTRÉE LITTÉRAIRE septembre 2016 : Sophie AVON, Anirban BOSE, Anne Françoise BRILLOT, Hubert HADDAD, Vénus KHOURY-GHATA

Prix

Prix du Salon du Livre de Genève 2016 !

Prix

Prix littéraire ville d'Arcachon 2016 !

Prix

Prix Marcel Pagnol 2016 !