Ma mère rit

Traits et portraits

Chantal Akerman

Ma mère rit

epub : 9782715234963

10-10-2013
- ISBN : 9782715234734
- 208 pages
- 140 x 205 cm
- 22,80 €

» Zoom    

Présentation

 

     « Au début, c’était un cataclysme avec de la brûlure et de l’exaltation.
Des mots, toujours les mêmes, sans cesse répétés, j’ai fait connaissance avec les mots d’amour d’une langue ancienne.
J’ai tant parlé. J’aurais pas dû.
Oui, je revivais.
J’arrêtais de voir ma mère mourir.
J’arrêtais de ne pas vivre.
Il y avait de la vie en moi.
Toute une vie.
Une pleine vie. »

C.A

     Dans cet autoportrait écrit à vif, dans la brûlure, l’intensité et la crudité du quotidien, Chantal Akerman nous confie pour la première fois la matière même de toute son œuvre, de toute sa vie. Depuis son premier court-métrage à 18 ans, Saute ma ville, en 1968, et ses premiers films, Je, tu, il, elle en 1974 ou le film culte Jeanne Dielman, en 1975, avec Delphine Seyrig, jusqu’à son dernier film librement réalisé à partir du roman de Conrad, La folie Almayer, en passant par ses installations et ses carnets de voyages, films documentaires en Russie, à New-York ou dans les pays de l’Est, elle n’a jamais cessé de décrire l’enfermement, la répétition, la confrontation avec l’autre, le désir d’un ailleurs, le vertige de la folie. Ma mère rit est une magnifique plongée dans le cœur, le rire, les joies et les blessures de Chantal Akerman.

Agenda

15 octobre 2013

Rencontre à la galerie Marian Goodman, Paris 3e

18h à 20h : Lectures et dédicaces de Chantal Akerman.
Galerie Marian Goodman
79, rue du Temple - 75003 PARIS

En partenariat avec la librairie Les Cahiers de Colette.

04 juin 2014

Librairie Violette and Co

19 heures : Rencontre avec Chantal Akerman, pour la parution de la monographie "Chantal Akerman, cinéaste de notre temps" et pour son roman "Ma mère rit".
Librairie Violette and Co : 102, rue de Charonne, 75011 Paris

Revue de presse

Livres-hebdo
"Un livre fort et frontal: va et vient, souffle court, entre avant et maintenant, entre joie et culpabilité en courant alternatif. Traçant à la pointe dure son autoportrait en fille de sa mère, en vieil enfant de 60 ans, la cinéaste belge avance avec une honnêteté mélancolique dans ce récit rétrospectif centré sur la figure maternelle."
Véronique Rossignol

France-Culture/ le Rendez-vous
"Un autoportrait saisissant. Un texte polyphonique absolument magnifique, qui brouille toutes les voix. Un texte dur, qui pointe les failles, les hontes familiales, la culpabilité. Mais un texte aussi extrèmement tendre, une tendresse parfois ironique, qui tient à distance les souvenirs les plus douloureux."
Laurent Goumarre

Les Inrockuptibles
"Dans ces pages empreintes de doutes et de confusion, la spontanéité de la voix prend le pas sur une forme proprement littéraire. C'est une détresse crue, celle d'un vieil enfant, portée par cette oralité brute et épurée. C'est l'attachante confession d'une cinéaste qui excelle dans l'art captif de cerner ses fragilités."
Emily Barnett

Libération
"Comme dans un film d'Ozu, l'empathie que suscite Chantal Akerman, les émotions fortes qu'elle soulève, sont sans cesse tenues à distance, contestées même par des coups de canif qui dégonflent la compassion. Akerman n'est pas aimable et c'est tant mieux, quand tant d'autres courent après nos amours. Elle ne se répand pas. Se répandre, c'est se vider. Akerman au contraire fait le plein de super."
Gérard Lefort

Le Mouv'/ Plan B
"Un livre extrèmement intime et fort."
Frédéric Bonnaud

Le Monde des livres
"Porté par la houle de l'écriture, balloté entre les flash back, le lecteur glisse d'un espace à l'autre, d'une chambre à l'extrémité du couloir à la chambre à l'autre extrémité, et il écoute des voix, celle de la mère, ou de la soeur, ou d'autres encore qui s'insinuent comme en canon dans celle de la narratrice. Ce livre est un chant."
Catherine Millet

Marie-France
"Un autoportrait sensible, qui est aussi une radiographie de notre temps. Des confessions intimes qui ont du style et de l'élégance."
Bernard Babkine

Vogue
"Chantal Akerman brode à petits points toute l'histoire d'une famille, faite de souvenirs, de détails, et en profite  pour dévier sur elle-même et livrer son autoportrait. Le livre entier a des allures cinématographiques, fait de scènes plus ou moins serrées, de fragments comme montés les uns près des autres et qui, au bout du compte, forment un tout beaucoup plus ample et profond qu'on ne l'aurait cru."
Nelly Kapriélian

La libre Belgique
"Cette déambulation dans l'histoire de Chantal Akerman nous procure une joie, la chaude tendresse de quelqu'un embarquée avec nous sur le radeau de la vie, sur une mer sans côtes à aborder."
Guy Duplat

Sud-Ouest
"Ce pourrait être un précis de décomposition, l'art d'écrire à la va-comme-je-te-pousse sur une réalité qui se présente sans masque, avec des phrases arrachées à la sensibilité d'un moment- au lieu de quoi Ma Mère rit est un drôle de beau livre de vie."
Sophie Avon

 

Recherche :

Les titres par année de parution :

Événement

RENTRÉE LITTÉRAIRE septembre 2016 : Sophie AVON, Anirban BOSE, Anne Françoise BRILLOT, Hubert HADDAD, Vénus KHOURY-GHATA

Prix

Prix du Salon du Livre de Genève 2016 !

Prix

Prix littéraire ville d'Arcachon 2016 !

Prix

Prix Marcel Pagnol 2016 !